Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys

Ce qui se dit en trois mots n'est jamais si bien dit en quatre ; et un bon livre n'est pas celui qui dit tout, mais qui fait beaucoup penser.

André CHENIER

ZKTbG7Ji87nFFG2xDIRP1hMc8ls.jpg Présentation de l'éditeur :

Une nuit de juin 1941, Lina, quinze ans, sa mère, Elena et son petit frère, Jonas, dix ans sont brutalement arrêtés par la police secrète soviétique.
Au bout d’un voyage épouvantable de six semaines, presque sans eau et sans nourriture, entassés dans des wagons à bestiaux, ils débarquent au fin fond de la Sibérie, dans un camp de travail soviétique. Logés dans des huttes, sous alimentés, brutalisés, les déportés tentent de survivre et de garder espoir. Dans le kolkhoze, le travail de la terre est éreintant. Mais malgré la mort, la maladie, le froid, la faim et la terreur, Lina tient bon, soutenue par une mère exemplaire, son amour pour un jeune déporté de dix-sept ans, Andrius, et portée par sa volonté de témoigner au nom de tous et de transmettre un signe de vie à son père (condamné à mort dans un autre camp) grâce à son art du dessin et à l’écriture.

Mon avis :

Mon Dieu, par où commencer !? Ce livre m'a beaucoup émue et j'ai eu du mal à reprendre une lecture derrière ça. J'avais beaucoup entendu parler de ce livre sur la blogo mais le sujet me faisait un peu peur je l'avoue. Je ne suis pas trop fan des romans de guerre ou autres récits des camps de concentration.

Mais voilà ici, on nous parle d'une romance au cœur d'un récit tragique. Ma curiosité a été piquée car je ne suis jamais contre une petite romance en ce moment ^_^

Alors oui ce livre est dur, il est triste, bouleversant et oui il ne vous laissera pas indifférent ! Voir couché sur le papier autant de cruauté sur les hommes ça fout en rogne. Et de se dire que malheureusement, tout ce qui est écrit a vraiment été réalisé de la main de l'homme, c'est encore plus révoltant. Une extermination (car il n'y a pas d'autres mots) de la sorte est ... Pffffff j'en perds mes mots.

Je n'avais jamais rien lu de semblable. Bien sûr, j'ai vu plusieurs films sur le sujet mais le lire c'est totalement différent. Au fur et à mesure des pages, j'avais l'impression d'être aux côtés des personnages, d'avoir froid et faim moi aussi. C'est même très déroutant.

Ce livre raconte l'histoire de Lina et de sa famille qui ont été arrêtés par la police secrète soviétique une nuit de juin 1941. Ils ont été déportés au fin fond de la Sibérie où ne règne que le froid et la mort. Ils vont devoir faire face à la haine que leur porte les soviétiques et travailler jusqu'à épuisement voir jusqu'à la mort.

Le récit se fait par le biais de Lina, 15 ans, qui rêve de devenir artiste peintre. Lina est attachante et surtout c'est une battante. Elle ne baissera jamais les bras. Elle va faire la rencontre d'Andrius, une jeune garçon de 17 ans qui lui aussi se verra déporté avec sa mère pour être fils d'officier Lituanien.

Ensemble, ils vont lutter pour garder foi en la vie. Malgré les obstacles et les conditions de vie précaires qui se dresseront tout au long de leur route. On suit Lina à travers toute la Sibérie mais de nombreux flash-back nous ramène en arrière lorsque Lina coulait une vie paisible.

Ce livre classé roman jeunesse est à la portée de tous. Certes, il est parfois dur mais les descriptions bien que réalistes restent assez enfantine enfin selon moi. Le rythme est fluide, vous ne verrez pas le temps passer et surtout les pages défilent à tout allure tellement on est happé dans le récit de Lina. Vous tremblerez tout comme moi pour elle et sa famille.

En bref, vous l'aurez compris "Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre" est un roman poignant dont on ne ressort pas indemne. A lire absolument car jamais nous de devront oublier ce qui s'est passé ! Cette page de l'histoire qui nous fait honte ... Cette page de l'histoire où tellement de questions restent en suspend car on ose à peine croire un tiers de ce qui s'est réellement passé :-(

Si je ne dois retenir qu'une phrase du livre ... Celle qui m'a le plus émue ...

"Vous êtes-vous déjà demandé ce que vaut une vie humaine ?

Ce matin-là, mon petit frère ne valait pas plus qu'une montre à gousset." (page n°38)

Commentaires

  • Je serais bien tentée pour une lecture, c'est un sujet qui me touche beaucoup. Mais là tout de suite, je viens de terminer "Kinderzimmer", qui traite du camp de concentration de Ravensbrück. Autant te dire que ma lecture a été très dure, donc j'ai besoin de quelque chose de léger. Par contre, je note le titre et l'auteur, parce que tu me donnes envie de m'y plonger ! :)

  • Ah oui en effet j'en ai entendu parlé et c'est une lecture difficile enfin dure et triste ...
    Moi aussi j'ai envie de lire d'autres livres qui traitent de ce sujet mais tu as raison il faut les entrecouper de lectures légères sinon c'est déprime assurée !!
    En tout cas, celui-ci je te le conseille vraiment.

  • J'ai été convaincu pour ce livre lorsque j'ai lu ton commentaire sur LA et la quatrième de couverture à fait le reste. Et comme il était disponible à la bibliothèque j'ai sauté dessus et c'est ma prochaine lecture :)
    Contente d'avoir de tes nouvelles ici
    bisous

  • Coucou ma belle,
    oh je suis désolée car je ne t'ai pas trop donné de nouvelles !! Je vais y remédier cette semaine promis !!! Oui j'ai vu que tu l'avais mis dans tes lectures en cours. Tu verras il est très bon. Étant donné tes goûts (très proche des miens ^_^) il devrait te plaire.
    Surveilles tes mails, je t'envoie des nouvelles de France cette semaine.
    J'espère que chez toi ça va ... Gros bisous ma poulette.

  • J'ai du mal à imaginer Romance et récit sur les camps....

  • La romance est vrai très légère mais oui moi aussi je me suis posée la question de comment cela pouvait-il être possible et finalement ça colle bien à l'histoire. En tout cas, même si ce livre n'est pas une encyclopédie d'histoire, je trouve qu'il nous retranscrit bien ce que tous ces gens ont endurés.
    Je te le conseille si tu as l'occasion.
    Bisous bisous.

  • J'ai déjà lu un livre de cette auteur que j'avais beaucoup aimé alors je suis prête à tenter l'aventure pour une autre de ces œuvres et après avoir ta jolie chronique, ce roman-ci me semble tout désigné! J'ai hâte de m'y mettre. Bisous :)

  • Pour moi c'était une grande première car je ne connaissais pas cet auteur !
    Je vais du coup aller faire quelques recherches pour voir ses autres romans.
    Lequel avais-tu lu ?

Les commentaires sont fermés.